Pourquoi le tennis de table est bon pour le cerveau ?

Pourquoi le tennis de table est bon pour le cerveau ?

Partout dans le monde, les personnes de tout âge et de toutes catégories pratiquent le tennis de table. Il n’est pas nécessaire d’être professionnel pour pouvoir y jouer. En dehors des bienfaits de ce sport sur la condition physique, il a un effet bénéfique sur le cerveau. Voici les raisons spécifiques pour lesquelles ce sport est bon pour vous.

Développer l’acuité mentale

C’est l’acuité mentale qui permet de mesurer les niveaux de netteté du cerveau de l’homme. Pour déterminer l’action du tennis de table sur l’acuité mentale, des études cliniques ont été menées au japon par Alzheimer’s weekly. Cela a permis de relever que lorsqu’une personne joue normalement, le flux sanguin qui va vers son cerveau croît considérablement.

Le résultat de l’augmentation de ce flux est la réduction du risque de démence. Cela peut paraître étonnant de le dire, mais une petite analyse pourrait permettre de comprendre cet effet. Ce qui caractérise la maladie chronique de démence est une succession de problèmes de mémoire, de raisonnements illogiques et de trouble de la personnalité.

La pratique du tennis de table quant à elle a fait remarquer chez des personnes âgées une amélioration remarquable de la fonction des lobes frontaux de leur cerveau. Il faut noter que ce sont les lobes frontaux du cerveau qui permettent de prendre des décisions, de résoudre des problèmes et de faire volontairement des mouvements.

Jouer au tennis de table demande à votre cerveau d’être réactif pour pouvoir calculer la vitesse de la balle. En plus de cet aspect, il doit calculer l’angle de rotation de la balle et aussi son déplacement. Tous ces facteurs permettent d’affirmer que le tennis de table est idéal pour développer l’acuité mentale.

Stimuler le cerveau

Lors de la pratique du tennis de table, plusieurs parties du cerveau sont stimulées. Le cortex préfrontal du cerveau est sollicité lorsque le joueur anticipe le tir de son adversaire. C’est la même partie qui est active lorsqu’il planifie sa stratégie de jeu.

Pendant que le joueur pratique le tennis de table, il fait de l’aérobic. Il sollicite ainsi la zone de l’hippocampe du cerveau. Pour rappel, c’est l’hippocampe qui permet de créer des souvenirs et de les maintenir pour une longue durée. Afin de pouvoir suivre la balle et de réagir à sa rotation, les lobes pariétaux sont mis à contribution pour traduire les informations sensorielles. On peut dire que c’est le type de jeu qui convient aux jeunes personnes pour affûter leur réflexe.

Pour les personnes âgées, il permet de développer leur tactique. Il est devenu évident que les performances du cerveau s’améliorent lorsqu’il est souvent stimulé. On peut donc classer le tennis de table dans la catégorie des activités sollicitant l’intellect comme le sudoku ou les puzzles. Elles contribuent à aider la mémoire et la concentration avec leur action sur les zones du cerveau concernées.

Développer le contrôle moteur

Pour coordonner les mouvements du corps et les actions avec les autres parties du corps, il faut nécessairement la contribution du contrôle moteur du cerveau. Le tennis de table étant un sport qui demande beaucoup de vitesse et de force physique et mentale, cette zone du cerveau est constamment sollicitée.

Il faut beaucoup de précision, une rapidité dans la prise de décision et une parfaite coordination entre l’œil et la main pour y jouer. Le tennis de table implique de garder son équilibre tout en changeant de direction. Cette suite de mouvements participe au développement et à l’amélioration du cortex moteur primaire et du cervelet.

Améliorer l’humeur

Les joueurs de tennis de table sont unanimes sur une chose : jouer leur procure de la bonne humeur. Les rires, la joie après les victoires et les moments de partage font que les joueurs sont toujours contents de se retrouver. La bonne humeur ressentie provient aussi du cerveau. En effet, elle est due à l’augmentation des neurotransmetteurs. Ces derniers sont des substances chimiques sécrétées qui se chargent de transmettre les différents signaux et messages vers le cerveau.

L’augmentation de ces neurotransmetteurs pourrait participer à la réduction de la dépression. Il faut noter que les neurotransmetteurs régulent également d’autres fonctions du cerveau telles que les sentiments, le stress et la mémoire. Il convient alors de faire ce sport pour se détendre et par la même occasion évacuer tout le stress accumulé.

Augmenter la mémoire

Les mouvements réalisés pendant la partie de tennis de table élèvent le niveau de production de facteurs neurotropiques qui découle du cerveau. Ces composants sont des protéines connues sous le nom de BDNF et facilitent la bonne évolution des neurones. Leur production aide le cerveau à se préserver des maladies comme le Parkinson et l’Alzheimer.

Les BDNF sont nécessaires à la fabrication de nouveaux neurones par l’organisme et aussi à leur survie. Si le nombre de certaines cellules ne change pas de la naissance jusqu’au décès, c’est le contraire pour celles situées dans la zone de l’hippocampe.

Elles connaissent une grande augmentation durant toute la vie de l’être humain. Ce sont ces cellules qui stimulent la mémoire. Pour augmenter cette faculté, il faut donc augmenter la pratique des activités physiques, notamment le tennis de table. C’est un moyen naturel et amusant de le faire sans avoir à recourir à des médicaments.

Post Comment