Comment tenir sa raquette de ping-pong ? (spoiler : pas comme ça)

Comment tenir sa raquette de ping-pong ? (spoiler : pas comme ça)

Dans tous les sports la maitrise des compétences de base est essentielle. Le tennis de table ne déroge pas à la règle et la façon de tenir sa raquette de ping-pong est un point clé à maitriser lorsque l’on pratique ce sport. Vous aurez beau détenir la meilleure raquette de ping-pong, sans maitrise, celle-ci vous sera inutile.

Toutefois, il n’existe pas de bon ou de mauvais moyen de tenir sa raquette, il n’y a pas de réglementation là dessus non plus. Le but de cet article est donc de vous présenter les différentes positions possibles, avec pour chacune leur efficacité, leurs spécificités et le type de joueurs auxquelles elles sont adaptés.

La prise othodoxe (ou prise européenne)

prise orthodoxe

Comment bien réaliser cette prise ?

C’est la prise la plus connue et souvent utilisée par les débutants car c’est peut-être la plus naturelle. Cependant, il y a quelques éléments à respecter pour la réaliser efficacement. Pour commencer, il faut penser à ouvrir votre main comme si vous alliez serrer la main à quelqu’un.

On pince ensuite la raquette au dessus du manche en la tenant entre le pouce et l’index, le manche quant à lui est tenu par les 3 autres doigts restants. Pour conserver la meilleure position possible, pensez à mettre votre index le plus horizontal possible, aligné avec le bas du revêtement. Dans le cas contraire, vous risqueriez de heurter la balle avec votre doigt en revers et donc de commettre des fautes bêtement. N’oubliez jamais que la raquette doit rester dans le prolongement de votre bras. C’est à dire que la tranche doit rester dans son alignement avec votre bras, sans angle.

Un conseil : tenez la raquette dans une position ou le manche est le plus perpendiculaire à la table lorsque vous jouez. Gardez en tête que la raquette constitue le prolongement de votre bras, maintenez là fermement sans la serrer trop fort.

La position du pouce en prise orthodoxe peut sensiblement varier, certain préféreront le garder droit. Cela permet d’être plus précis, mais un peu moins puissant. Vous pourrez aussi dans cette position alterner plus facilement entre revers et coup droit. Sinon, vous pouvez aussi plier votre pouce. Vous ressentirez plus de flexibilité au niveau de votre poignet et donc un peu plus de puissance. Si vous êtes débutants, entraînez-vous en alternant les positions et testez votre niveau d’aisance pour choisir la prise qui vous convient le mieux.

Quels sont les avantages et les inconvénients de cette prise ?

Les avantages :

  • La prise orthodoxe est très facile à appréhender, la position et la tenue en main sont naturelles,
  • Elle permet d’avoir un très bon contrôle et une bonne flexibilité en coup droit comme en revers,
  • De nombreuses raquettes sont compatibles avec ce mode de jeu

Les inconvénients :

  • Un léger manque de puissance
  • Il est parfois difficile de choisir entre utiliser un coup droit et un revers

La prise porte-plume (Penhold)

prise porte plume

Cette technique est aussi souvent appelée prise chinoise de par le fait qu’elle est beaucoup utilisée par les joueurs asiatiques (avec différentes variantes). Pour la petite histoire la prise porte-plume a été inventée non pas par les Chinois, mais par une Hongroise, Anna Sipos, multiple championne de ping-pong. Maintenant que nous avons vu la théorie, voyons comment bien pratiquer la prise porte-plume.

Comment bien réaliser cette prise ?

Comme pour la prise précédente, le nom est un bon indice pour comprendre comment tenir la raquette. En effet, on l’appelle prise porte-plume car la façon de la tenir s’apparente à la façon de tenir un stylo.

Pour initier la prise porte-plume, disposez le manche de la raquette vers le haut et saisissez le entre le pouce et l’index comme vous tiendriez un stylo. Vous allez donc réaliser une boucle (ou une pince) autour du manche avec ces 2 doigts. Les 3 autres doigts restants sont simplement appuyés sur le dos. Votre index et votre pouce sont donc appuyés sur une face de la raquette, alors que les 3 autres sont sur l’autre face.

Les variantes de cette prise sont multiples, les plus connues étant la porte-plume chinoise (décrite ci-dessus), la porte-plume chinoise inversée et la porte-plume Japonaise.

Pour réaliser la version Japonaise, il faut procéder comme pour la chinoise cependant les 3 doigts à l’arrière de la raquette prennent plus de place car ils seront tendus. L’index et le pouce sont aussi un peu plus proches que sur la prise chinoise. Il y a moins d’espace disponible donc pour les revers mais vous disposez d’un peu plus de puissance.

Enfin, la dernière version (chinoise inversée) est beaucoup moins pratiquée. Elle consiste à utiliser la même position que la chinoise, sauf que le joueur va principalement utiliser la face arrière de la raquette habituellement utilisée en revers dans la position chinoise. C’est donc un exercice difficile auquel peut de joueur ne se frottent.

Quels sont les avantages et les inconvénients de cette prise ?

Les avantages :

  • Plus grande liberté de mouvement du poignet
  • Rapidité de réaction : on utilise essentiellement tout le temps la même face de la raquette donc
  • Facilite les feintes
  • Polyvalence (attaque / défense)
  • Déstabilisant pour les adversaires

Les inconvénients :

  • Revers plus difficiles
  • Plus fatigante à pratiquer
  • Plus difficile à maitriser

Les autres prises

Bien que moins répandues, il existe d’autres technique pour tenir sa raquette mais beaucoup moins utilisées. On connait par exemple la prise en V (V-Grip). Dans cette position vous allez tenir le plateau de la raquette entre votre index et votre majeur. La position n’est donc pas très naturelle mais elle permet toutefois d’obtenir des effets plus facilement et beaucoup de puissance. La mobilité est, par contre considérablement réduite.

On connait aussi la prise Seemiler qui est une variante de la prise orthodoxe. Ici l’index va venir se placer sur la tranche de la raquette. Les coups droits sont puissants mais les revers plus compliqués.

Vous l’aurez compris il y a plusieurs façons de tenir sa raquette et chaque prise apporte son lot d’avantages et d’inconvénients. 2 prises sont toutefois majoritairement utilisées, à savoir la prise orthodoxe et la prise porte plume avec ses variantes. Pour les débutants, il est conseiller de démarrer avec la prise orthodoxe car c’est la plus naturelle et la plus facile. Après un certain moment de pratique il convient d’essayer les autres prises pour tester si elles ne correspondent pas davantage à votre style de jeu.

Post Comment